crowdsourcing

Mémoire : Le Crowdsourcing produit

Depuis mon plus jeune âge, appartenant à la génération Y, la technologie a toujours fait partie de ma vie. De mes premiers radiocassettes puis baladeurs MP3 à mon appareil photo numérique, ma sensibilité autour de cet univers a toujours été présente.

Ma spécialisation dans la filière « Marketing digital » à l’Ipag  Business School fut donc un choix tant par affinité que stratégique. En effet, le secteur du digital et des nouvelles technologies est en plein essor depuis maintenant quelques années. Egalement passionnée de marketing la corrélation entre l’utilisation des nouvelles technologies dans cet univers et l’évolution des pratiques marketing a toujours attisé ma curiosité.

J’ai choisi pour ce mémoire de recherche de me pencher sur une pratique émergente appelée le « Crowdsourcing produit ». Cette sollicitation des consommateurs est due, tant à l’évolution de la place du consommateur dans la société et le poids de sa parole qu’à l’essor des nouvelles technologies. En effet, tout en me penchant sur cette pratique, c’est à une mutation des métiers du marketing que je m’intéresse également.

Les consommateurs n’occupent plus la même place qu’il y a quelques années, ils n’ont plus ce rôle de suiveur qu’on leur prête et n’achètent pas automatiquement les produits dont on leur vante les mérites à la télévision. Ils challengent les entreprises, les amènent à se remettre en question, à proposer toujours mieux et moins cher.

L’influence est maintenant un enjeu extrêmement important dans le secteur du marketing, image de marque, bouche à oreille, viralisation, confiance, écologie, développement durable, commerce équitable, le sens donné à l’achat et à la consommation, tous ces enjeux remettent en cause le marketing classique.

Les marques ne peuvent plus fonctionner en proposant leur produit sur un marché et en laissant la demande se faire naturellement. Avec une concurrence grandissante et instantanée, il faut encore plus qu’auparavant, pouvoir se démarquer intelligemment et stratégiquement.

Le Crowdsourcing produit consiste à faire appel aux prospects/consommateurs dans le process de création du produit. Il s’agit par exemple pour Monoprix de demander à ses followers de donner leur avis concernant un futur packaging de produit. Les personnes pourront alors préciser leurs préférences. Les retours seront récoltés, analysés et seul, le packaging qui aura le plus plu sera développé.
Ce type de pratique permet de déstructurer le process classique de création d’un produit tout en faisant participer l’internaute en le mettant en valeur.

L’intérêt tout au long de ce mémoire sera de se questionner sur la sensibilité des prospects / consommateurs par rapport à ce type de pratique mais aussi à l’impact de cette dernière sur les habitudes d’achat ou encore l’image de marque de l’entreprise réalisant ce type d’opération.

Dans un premier temps, nous nous intéresserons à l’évolution de l’univers des nouvelles technologies et de l’Internet afin de comprendre les différentes mutations qui ont eu lieu ces dernières années. Cela nous permettra également de justifier la pertinence de la réalisation d’opérations de Crowdsourcing Produit à notre époque, tant culturellement qu’économiquement. Afin de se faire, nous réaliserons une synthèse de littérature composée d’ouvrages, de travaux de recherche, d’articles, etc. Ces différentes lectures nous permettrons de dégager des hypothèses d’études liées au sujet étudié.

Dans un second temps, nous rentrerons en phase exploratoire en réalisant un questionnaire qualitatif auprès d’une entreprise effectuant ce type d’opération, le groupe Yves Rocher. Cela nous permettra de valider certains éléments évoqués lors de la synthèse de littérature et à travers les hypothèses d’étude. Nous pourrons alors justifier les intérêts et les pratiques des entreprises réalisant des opérations de Crowdsourcing Produit.

Dans un troisième temps, à travers la réalisation d’une enquête quantitative, nous approfondirons l’image donnée et l’expérience client face à ce type d’opération. Cela nous permettra de valider ou non les hypothèses d’études et donc de concrétiser les recherches de ce mémoire.

Enfin, nous tenterons de justifier les résultats récoltés afin de comprendre la non validation de certaines hypothèses mais aussi de proposer des solutions aux entreprises souhaitant réaliser ce type d’opération. Cela permettra de spécifier le cadre de ce type d’opération.

Pour finir, nous conclurons ce mémoire de recherche en synthétisant les différents éléments évoqués afin de dégager les axes les plus pertinents et permettre une exploitation concrète de la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>