27 mars 2018

L’investissement

 

Un investissement est une dépense immédiate destiné à augmenter, à long terme la richesse de celui qui l’engage. 

Dans une entreprise, un investissement sert à augmenter la productivité (investissement dans du matériel de production plus efficace par exemple). 

En comptabilité, l’investissement se définit par une dépense amortissable qui augmente le patrimoine de l’entreprise (actif du bilan comptable). Il classifie 7 types d’investissements : matériel, immatériel, financier, de capacité, de productivité, de remplacement et les IDE. 

 

Les différents types d’investissements

  • L’investissement matériel : Il s’agit de l’acquisition de bien de production durable (bâtiments, usines, machines, etc.)
  • L’investissement immatériel : Il s’agit des dépenses correspondant à l’usage de services productifs qui améliorent l’efficience du capital fixe. En d’autres termes ce sont les achats qui augmentent la valeur du patrimoine de l’entreprise mais qu’on ne peut toucher (brevets, licences, fonds de commerce, etc.)
  • L’investissement financier : les achats qui augmentent le patrimoine financier de l’entreprise (achats d’actions, d’obligations, etc.)
  • L’investissement de capacité : Il permet d’augmenter les capacités productives des agents économiques. 
  • L’investissement de productivité : Il permet de diminuer les coûts unitaires de production en économisant les facteurs de production.
  • L’investissement de remplacement : Il compense la dépréciation du capital fixe du fait de son usure physique.
  • L’investissement direct à l’étranger (IDE) : Il s’agit d’un investissement privé constitué de capitaux que l’entreprise va investir dans ses activités à l’étranger (rachat d’entreprise, etc.)

 

Le financement de l’investissement : 

Il existe deux types de financement d’investissement : 

 

Le financement interne 

  • Autofinancement

 

Le financement externe 

  • Direct : directement sur le marché financier soit en y mettant des obligations, soit en augmentant leur capital par l’émission d’actions, soit en empruntant directement à des investisseurs privés. 
  • Indirect : par crédit bancaire. 

 

Le retour sur investissement : 

Avant d’investir, les entreprises anticipe le retour sur investissement à l’aide du ratio ROI (Return Of Invest)

= (gain de l’investissement – coût de l’investissement) /coût de l’investissement *100

 

Les objectifs d’un investissement : 

Pour élaborer une stratégie d’investissement appropriée, il est important de définir au préalable ses objectifs financiers. 

L’objectif principal à long terme de la plupart des gens est bien évidemment de disposer de suffisamment d’argent pour leur retraite, de financer leurs vacances, des travaux de rénovation et encore de financier les études de leur enfant.

Un autre objectif qui ne rentre pas dans le cadre d’un délai particulier est la création d’un fonds d’urgence continuel pour faire face aux imprévus. En choisissant un type d’investissement flexible tel qu’un plan d’épargne, les investisseurs peuvent augmenter leurs contributions périodiques lorsqu’ils disposent de revenus supplémentaires et les réduire en période de difficultés.

L’âge et le profil d’investissement ont une influence considérable sur le choix d’un fonds d’investissement. 

Les objectifs et les besoins changent de manière significative au fil du temps. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *