2 décembre 2017

Interview de Mme BEAUCUREUX Marine, expert comptable

Quel métier exercez-vous ? Dans quelle société ?

Je suis responsable du cabinet « Axion expertise comptable » en tant qu’expert comptable stagiaire.

Quelles sont vos principales missions ?

Notre cœur de métier est d’accompagner les entrepreneurs dans leur démarche de création et/ou d’expansion, tout en respectant la législation. De ce fait, nos principales missions sont: le conseil, l’élaboration et le dépôt des documents juridiques obligatoires, et naturellement, la saisie et la tenue des dossiers comptables.

Quel a été votre cursus scolaire et quelles ont été vos expériences professionnelles vous ayant permis d’arriver à finalement exercer cette profession ?

Après un bac scientifique, j’ai validé une licence en « droit privé, droit des affaires ». Le nombre d’heures de cours en faculté étant très limité, j’ai pu travailler en parallèle dans un cabinet d’expertise comptable en tant que secrétaire-aide comptable durant toute ma scolarité. C’est cette expérience professionnelle qui a guidé la suite de mes études : j’ai ensuite fait un DUT GEA en « année spéciale » (programme réduit à 1 an) pour pouvoir intégrer l’IAE et valider mon Master 2 « Comptabilite Contrôle Audit » (CCA) et enfin débuter mon stage d’expertise comptable !

Etes-vous amené(e) à travailler en collaboration avec d’autres corps de métier ? Si oui, quels sont-ils ?

Bien sûr, nous travaillons fréquemment avec des avocats, des banquiers, des notaires, ou encore des commissaires aux comptes

Selon vous, quelles sont les qualités primordiales à avoir pour pouvoir exercer votre métier ?

Être à l’écoute et avoir une réelle capacité d’adaptation.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans l’exercice de votre profession ?

Le contact avec la clientèle et plus précisément le fait de savoir que nos clients nous font totalement confiance et que finalement nous sommes dans une relation de partenariat.

Quels sont, de votre point de vue, les aspects négatifs de votre profession ?

Notre profession est liée aux évolutions législatives et numériques. Si ces évolutions sont nécessaires, leur mise en œuvre peut s’avérer particulièrement fastidieuse.

Pensez-vous que votre profession a de l’avenir ?

J’en suis convaincue ! Et ces fameuses évolutions y sont pour quelque chose !

Estimez-vous qu’il y ait beaucoup d’offres sur le marché du travail pour les étudiants souhaitant s’orienter vers le même avenir professionnel que vous ?

Pour le moment oui et c’est d’ailleurs un des avantages de notre profession: il y a du travail pour tout le monde !

Pourriez-vous nous citer un élément majeur en lien avec l’actualité qui a une forte influence sur l’exercice de votre métier ?

Chaque année, la loi de finance vient apporter des modifications plus ou moins importante dans différents domaines et nous oblige à nous adapter à la nouvelle réglementation. Le projet est sorti fin septembre et nous attendons l’adoption de la loi définitive pour la fin de l’année.

Auriez-vous un ou plusieurs conseil(s) à donner aux étudiants souhaitant exercer une profession similaire à la vôtre ?

Je sais que toutes les matières étudiées durant votre cursus ne vous semblent pas légitimes (pour ne pas dire qu’elles vous semblent inutiles!) mais vous vous rendrez compte par la suite, que nos métiers nécessitent une réelle maitrise de différents thèmes et que les connaissances acquises sont des pièces de puzzle à assembler.

On dit souvent que la curiosité est un vilain défaut, mais je pense qu’elle est indispensable pour s’enrichir.

Alors pour résumer, soyez curieux et ne soyez pas hermétiques à la manne d’informations que vous propose votre école !

Pourriez-vous exercer votre métier à l’international ou une formation serait-elle nécessaire pour cela ?

Notre formation de base pour accéder à l’expertise comptable nous oblige à étudier les normes comptables françaises mais aussi les normes de consolidation et notamment les normes IFRS qui ont une application dans de nombreux pays mais pas dans tous ! Alors selon la destination, il faudra soit actualiser les connaissances soit découvrir un nouveau référentiel !

 

Nous vous remercions pour votre contribution à l’enrichissement de l’Observatoire du Patrimoine Ipag.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>