8 novembre 2017

Gestion ACTIVE versus Gestion PASSIVE

14-Investing-Whats-the-difference-between-active-and-passive-investing-fr1-870x483

Qu’est ce que la gestion active ?

La gestion active a pour objectif de réaliser une performance supérieure soit le marché soit à l'indice de référence. Cette surperformance est également appelée « benchmark ». Elle concerne toutes les catégories d'actifs.

Pour réaliser une performance supérieure à celle du marché, le gestionnaire utilise des outils tels que les statistiques, les données économiques et les études financières. Il identifie les tendances et se sert de son propre jugement pour acheter ou vendre un titre.

C’est un type de gestion classique.

yes ​ Les avantages :

  • Avoir recours à un professionnel (élément humain) possédant de réelles compétences et connaissances
  • La surperformance du marché

no  Les inconvénients :

  • Les frais de gestion élevés
  • La majorité des gestionnaires sous-performent par rapport à l’indice de référence

 

Qu’est ce que la gestion passive ?

La gestion passive, également appelée gestion indicielle, a pour objectif de répliquer du mieux possible les performances d'un indice (tel que le CAC 40) ou d’un secteur (tel que l’énergie) sans essayer de le surperformer. Elle est plus récente que la gestion active.

Le gérant regroupe les constituants de l’indice en respectant les pondérations. Par exemple un fonds CAC 40 sera constitué des 40 valeurs de l'indice, pondérées selon la taille de leur capitalisation. Elle se fait à travers des trackers ou ETF (les Exchange Traded Funds). Ce type de gestion nécessite nettement moins de travail de recherche pour le gérant, elle est souvent partiellement automatisée.

yes Les avantages :

  • Les frais de gestion sont moins élevés car les gérants font beaucoup moins de transactions
  • Offre une diversité lors d’une méconnaissance d’un secteur en particulier

no Les inconvénients :

  • Pas de surperformance possible

 

Faut-il privilégier la gestion active ou la gestion passive ? Les gérants traditionnels font-ils mieux que le marché ? 

Un grand nombre de personnes remettent en question la valeur ajoutée d’un gérant (gestion active).

Eric Lauri, gérant chez Exane AM, a remarqué la chose suivante : « en 2015 et, contrairement aux idées reçues, 76% des gestions actives sur les actions européennes battaient le benchmark, elles ne sont plus que 16% en 2016 ». 

Face à ce constat, certains investisseurs pensent préférable de se tourner vers l’achat d’ETF (gestion passive).

L’une des raisons qui justifie cet écart se trouve dans le fait qu’il n’est pas évident de trouver les bons gérants et surtout ceux qui vont générer cette surperformance.

Selon Warren BUFFET, le Président de la société d’investissement Berkshire Hathaway Inc,  les performances de ces derniers sont totalement neutralisées par les frais de gestion qu’ils prélèvent et que « la grande majorité des gérants qui essaieront de surperformer échoueront ». Il reproche tout naturellement aux gérants de portefeuille, dans leur ensemble, d’être trop cher. Collectivement, l'industrie de la gestion de portefeuille ne rend pas d'autre service à la communauté que de reproduire les indices. Elle devrait donc le faire à des prix minimums, car la valeur ajoutée est faible. Il reconnait qu'il existe des investisseurs de par le monde qui savent battre les indices, mais que la difficulté c'est de les trouver alors qu'ils ont encore du potentiel.

⇒ Il faut garder à l’esprit qu’il y a des avantages et des inconvénients pour les deux, l’idéal serait de combiner les deux en gérant activement les ETF.

140915111735_active_passive_henrion

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>