2 janvier 2015

Synthèse de l’expatriation

Je suis partie au Mexique avec une très grosse appréhension. En effet n’ayant jamais vécu seule, n’étant jamais parti aussi loin et longtemps, n’ayant jamais pratiqué une langue étrangère dans la vie de tous les jours… Un tas de questions et beaucoup de stress. D’autant plus que mon entourage ne m’avait pas rassuré quant à ma destination le Mexique. Une fois arrivée sur place, malgré un léger temps d’adaptation, j’ai découvert un pays et des gens magnifiques.

Ce fut une très belle expérience, autant sur le plan scolaire, que sur le plan linguistique, humain et découverte.

Tout d’abord sur le plan scolaire, le système entre le Mexique et la France est totalement différent, que ce soit le système de notation, de crédit, ou encore la participation en cours. Les professeurs et l’administration entretiennent des relations différentes avec les élèves. Ils sont très à l’écoute, très présents et compréhensifs vis-à-vis des élèves étrangers. Le comportement des étudiants en cours diffère également, en effet ils ont le droit de faire ce qu’ils veulent, manger, boire, sortir de classe, être sur les ordinateurs. J’ai eu la chance d’étudier 4 mois et demi sur ce campus dit à l’américaine. Le campus du Tecnologico de Monterrey est très beau et très grand. Ce fut très agréable de pouvoir manger et étudier sur le campus, de se balader. Comme je l’ai précisé dans l’article sur l’université, des animaux en liberté se promènent, et pour chaque événement le campus est décoré de manière impressionnante, pour Noël et Halloween par exemple. La plupart des cours que j’ai choisis étaient très intéressants et enrichissants, de nombreux travaux en groupe m’ont permis de découvrir des personnes de nationalités différentes et leurs manières de travailler.

Ensuite sur le plan linguistique, cette expérience est pour moi, la meilleure pour progresser. En effet j’ai choisi le campus de Monterrey car je pouvais prendre mes cours en anglais, ce qui m’a permis de travailler beaucoup cette langue. En effet j’ai progressé énormément à l’écrit, à force de rendre des devoirs et d’échanger par écrit avec mes amis. J’ai également pu travailler mon écoute, car il fallait comprendre les professeurs en cours. Enfin dans le nord du Mexique l’anglais est très pratiqué par les étudiants, j’ai donc principalement communiqué avec eux en anglais. Je fais partie des élèves qui faisaient espagnol débutant en 2ème année, j’ai donc dû redoubler d’efforts pour communiquer en espagnol. Mais j’ai également progressé puisque dans la vie de tous les jours, avec les commerçants ou dans les restaurants les personnes parlaient très peu anglais. Nos amis mexicains pour nous faire progresser nous parlaient espagnol et nous expliquer les règles de base. Mon seul regret pendant cette aventure est d’avoir vécu avec des Français, car j’ai progressé moins et moins vite que ce j’espérais. Enfin le fait d’avoir en même temps des cours d’anglais et d’espagnol sur la grammaire, le vocabulaire m’a beaucoup aidé car j’appliquais de manière automatique ce que j’apprenais en cours.

Enfin sur le plan humain et découverte cette expérience fut incroyable. J’ai eu la chance de voyager dans tout le Mexique, de rencontrer des gens adorables, de vivre de belles aventures. En effet les Mexicains sont des personnes très ouvertes, accueillantes, prêtes à tout pour nous aider. Je suis partie sans connaitre ce pays, mais avec beaucoup d’aprioris comme le danger, la drogue etc. En rencontrant beaucoup de Mexicains et en discutant avec eux, ils ont pu nous faire découvrir davantage le Mexique, nous raconter leur histoire, l’histoire de leur pays. En effet ces gens sont très attachés à leur pays malgré ce que les médias peuvent dire. Ce pays est plein de richesses, et à travers mes voyages et mes rencontres je m’en suis rendu compte. Je me suis beaucoup attachée aux personnes que j’ai rencontrées là-bas, que ce soit des Mexicains, des Allemands, des Suédois ou encore des Français. J’ai gagné beaucoup en maturité, en indépendance et en ouverture d’esprit. Durant mes voyages j’ai faits de grandes stations balnéaires comme Cancun, mais j’ai également faits des petits villages Mexicains non connus comme Real de Catorce. J’ai pu visiter des endroits magnifiques et très importants et représentatifs pour le pays.

Pour conclure un grand merci à l’IPAG pour mon expatriation,  au TEC de Monterrey pour m’avoir accueilli, et enfin aux personnes que j’ai rencontré, qui m’ont aidé et avec qui j’ai partagé cette expérience et ces bons moments.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>