Duncan

Isadora Duncan : la femme qui a posé les bases de la danse moderne

DuncanEn réaction à l’académisme, cette Californienne d’origine irlandaise a posé les bases de la danse moderne.

Engagée, pour ses débuts à New York, dans le Songe d’une nuit d’été, la danseuse  Isadora Duncan fait fi de la technique et prône un style naturel, qualifié de « danse libre » : elle se produit généralement vêtue d’une tunique diaphane, bras et jambes dénudés, cheveux dénoués, sur des musiques dont la destination première n’est pas d’être chorégraphiées. À l’instar de Geneviève Stebbins, elle dansait les pieds nus, devant un rideau, vêtue seulement d’une tunique grecque, en multipliant les références à la statuaire antique.

Elle connut une fin tragique, étranglée par son écharpe qui s’était prise dans une roue de sa voiture, ce qui fera une légende de cette incomprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>