Article 6 : Google Home

Une des nouvelles mode technologique qui commence à faire son trou depuis plusieurs années est celle de la domotique.
La domotique est, selon la définition, « l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments, plus ou moins « interopérables » et permettant de centraliser le contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison et de l’entreprise (chauffage, volets roulants, porte de garage, portail d’entrée, prises électriques, etc.) ».
Il s’agit en quelque sort de l’ensemble des systèmes qui servent à piloter son logement.
Ici je vais vous parler du produit qu’a lancé Google en 2016 : le Google Home.
Google Home est un assistant vocal reposant sur la base d’une enceinte dotée de microphones de hautes qualités capable de reconnaitre des ordres données à la voix et donc à réagir au contrôle vocal.
Grace au Home, Google à la volonté de proposer un produit agissant comme le véritable cerveau de la maison et sur lequel les autres éléments domotiques pourront, à termes, se connecter.
L’ambition du géant américain est claire et logique, il veut mettre toute la puissance de son moteur de recherche et de ses services annexes (Maps, YouTube, Google Assistant, etc) au cœur des maisons et non plus seulement sur les ordinateurs et téléphones.
Ainsi via la Google Home, il est possible d’avoir accès vocalement à tout internet et de demander de jouer des musiques, de répondre à toutes sortes de questions, de connaitre la météo, le traffic et même d’envoyer des messages.
Bien sûr cela ne fait pas de Google un « game-killer » puisque nos téléphones ont déjà ces fonctionnalités depuis des années. La ou Google fait fort c’est dans sa capacité à vouloir intégrer la Home dans tout un tas d’écosystèmes et d’applications tierces. Les possibilités sont déjà immenses mais le potentiel restant l’est encore plus tant Google est maitre dans l’intégration de ses services et produits.
On peut déjà par exemple contrôler la température de sa maison via la Google Home qui à la capacité de commander les thermostats de la startup Nest (qui appartient à Google et qui prouve donc la stratégie de Google en matière de domotique).
Nous pouvons également contrôler les lumières de tout le logement en y associant ses ampoules connectées (notamment les ampoules HUE de Phillips) et ainsi régler la luminosité de tout son logement vocalement.
Pour l’avenir nous pouvons imaginer qu’il sera possible de relier sa Google Home à sa voiture autonome et ainsi d’organiser son trajet en avance, ou bien encore de contrôler toute la sécurité ou les issues du logement en fermant les volets par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *