Article 2 : la Réalité Virtuelle

Apparu il y’a quelques années et encore considérée comme futuriste et trop avant-gardiste, la réalité virtuelle commence à faire son trou dans le marché des produits technologiques de grande consommation.
Avec le rachat du pionnier Oculus par Facebook en 2014 pour 2 milliards de dollars, la démocratisation de ces produits n’a cessé de progresser. De nombreux acteurs se sont lancé sur ce marché qui était autrefois réservé aux professionnels.
Nous pouvons maintenant compter HTC avec son Vive, Oculus Rift, Playstation VR, Samsung Gear VR et même Dell (qui développe sur une technologie Microsoft).
Que permettent de faire les casques VR ?
Une des premières utilisation est celle dédiée aux jeux vidéo ; grâce à ces casques les joueurs pourront être en total immersion dans leur monde virtuel. Les applications et jeux compatibles ne cessent de se développer car les marques collaborent pour proposer du contenu. Nous pouvons citer par exemple HTC qui produit son Vive en collaboration avec la plateforme de jeux Valve, Sony avec son Playstation VR qui permet de diffuser les jeux Playstation 4 compatibles dans le casque ou encore Samsung qui a opté pour une solution innovante en proposant un casque qui utilise l’écran du smartphone (Samsung exclusivement, ils ne sont pas bêtes) à la place d’un écran dédié.
Les casques VR permettent également le simple visionnage de films ou vidéos en 3 dimensions et à 360 dégrés. De nombreux contenus sont disponibles sur Youtube ou sur des applications tierces, il existe maintenant des dessins animés conçus en réalité virtuelle. L’industrie pornographique s’est également emparé de cette technologie en proposant des contenus adaptés. Le géant américain Netflix a même lancé son application VR permettant de regarder Netflix comme si l’utilisateur était dans face à un écran géant dans une luxueuse villa.
Les applications industrielles sont elles aussi importantes. Les casques VR permettent aux ingénieurs de visualiser leurs plans et maquette en 3D et d’interagir avec dans l’espace. Ainsi les ingénieurs de Naval Group qui travaillent sur la conception des nouveaux sous-marin d’attaque nucléaires (SNA) français utilisent cette technologie pour afficher dans les casques VR une reconstitution en 3D des plans des sous-marins afin de faciliter l’organisation des opérations de montage d’une telle structure.
(https://www.challenges.fr/entreprise/defense/dans-l-antre-du-nouveau-sous-marin-nucleaire-barracuda_629916)

Comme vous pouvez le voir les applications sont nombreuses et il y’a fort à parier que la réalité virtuelle n’en est qu’a ses balbutiements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *