IPAG Fraternité

Au cours de notre quatrième année au sein de l'IPAG Business School il nous est demandé de rejoindre un projet associatif. Lors du choix de nos associations, j'ai décidé de choisir IPAG Fraternité car le challenge proposé était, de mon point de vue, intéressant.

En effet, IPAG Fraternité est une toute nouvelle association que nous avons dû créer cette année. Le fait que nous ayons du participer à sa création à été quelque chose de très enrichissant car cela était quelque chôse d'inconnu pour moi et je pense que ces étapes de créations me seront utiles, moi qui sui en entrepreneuriat. 

La mission de l'association était, elle aussi, interessante par le côté unique de ses objectifs. Le but de l'association est avant tout d'aider à la réinsertion des blessés de guerre et à leur réinsertion dans la vie professionelle. C'est un sujet qui est assez méconnu du grand public et qui m'était également peu familier avant que je ne décide de rejoindre IPAG Fraternité. 

Nous avons donc défini deux axes afin de remplir nos deux objectifs.

Pour la sensibilisation, nous avons organisé une visite au Musée de l'Armée des Invalides afin de permettre aux étudiants (notamment étrangers) d'être sensibilisés par rapport à l'armée française et au sort de ses soldats. Cet évenement a été réalisé en coopération avec Global'IPAG qui nous a aidé à motiver des étudiants étrangers mais aussi avec IPAG Photo qui est venu pour immortaliser le moment. Nous avons également pour projet d'ici la fin de l'année d'organiser une conférence dans l'amphithéatre de l'école afin de faire intervenir auprès des étudiants des écrivains et des militaires ayant eu une expérience avec les blessures de guerre.

Pour ce qui est de leur réisertion dans le milieu professionel, nous avons contacté les missions Handicap de trois grosses compagnies qui sont la SNCF, Accor Invest et Alstom et ces derniers n'ont pas été insensibles à notre discours et ont prévus des réunions afin d'n discuter. Nous comptons poursuivre ce travail avec eux tout au long de l'année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *