Budget et Logement pour un semestre à Yunnan Normal University

La Chine est un pays où le coût de la vie est bien moins élevé? qu’en France, ainsi avec peu d’argent on peut vivre bien et se faire plaisir.

A la cantine on peut manger pour 8 yuans (1€) ou maximum 12 yuans, au barbecue pour 20 yuans. Les fast-foods coûtent plus cher, le menu tourne au tour de 30 yuans.

Je me déplaçais la plupart du temps en taxi pour aller à Kunming il faut compter environ 120 yuans, pour aller au grand Carrefour 60 yuans, mais il faut toujours négocier le prix avant. Pour les petites courses dans Kunming maximum 20 yuans. Pour se déplacer sur le campus et dans Chenggong, nous utilisions des scooters électriques que l’on louait sur le campus pour la somme de 35 Yuans la journée.

Ce semestre m’a coûté? environ 3 500 €, je peux résumer mes dépenses de la façon suivante :

Billets d’avion 906 € Argent par mois 400 €
Logement 338 € 2 700 yuans Voyages 800 €
Scooter 250€ 2000 yuans Téléphone + carte sim 23 €

 

Je pense que l’on peut vivre avec un peu moins mais j’avais tendance à beaucoup acheter et à me faire plaisir notamment le week-end (Boites de nuit, sorties, visites, etc.)

Nous étions logés dans un dortoir du campus, avec le même confort que les autres étudiants chinois. La seule différence était que nous étions en binômes dans des chambres mixtes alors que les étudiants chinois y vivaient à 6. Les chambres étaient en très bon état, bien que pas très grandes, on y trouvait 2 lits simples, 2 bureaux, 2 armoires et une salle d’eau comportant un lavabo une douche et les toilettes (à l’occidentale). Nous pouvons qualifier le confort comme étant spartiate. Nous avions donc le minimum pour pouvoir vivre décemment. Cependant, ce cadre était loin de nos standards occidentaux, mais on s’y habitue très vite. L’eau est chauffée par des panneaux solaires ce qui veut dire que lorsqu’il n’y a pas de soleil il n’y a pas d’eau chaude, même si les jours de mauvais temps ne sont pas vraiment nombreux dans le Yunnan, à la fin du semestre au mois de décembre, prendre une douche chaude était presque un luxe.

Nous avions internet en illimité mais souvent la connexion était mauvaise, imaginez 30 000 étudiants connectés en même temps sur la même connexion wi-fi !

Ceci dit, une expatriation ne se résume pas à la qualité? du logement. Le but est de découvrir chaque jour les trésors d’une nouvelle culture. Alors quoi de mieux que de ne pas avoir envie de rester dans sa chambre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>