Apports personnels de mon expatriation

En choisissant la Chine je voulais vivre une expérience différente, l’aventure et être vraiment dépaysé, je peux vous dire que c’est chose faite. Le mode de vie chinois est complétement différent du français. On mange très tôt, le déjeuner à partir de 11h30 et le dîner entre 16h30 et 18h. L’hygiène laisse beaucoup à désirer, les chinois crachent partout car ils pensent qu’il ne faut pas garder les microbes à l’intérieur du corps, les bébés pauvres n’ont pas de couches juste des pantalons avec des trous. Le fossé culturel entre français et chinois est immense.

Venant d’un pays développé, je ne pensais pas pouvoir apprendre autant d’un pays en développement, voir la vie des chinois, leurs difficultés et leur humilité m’a beaucoup fait réfléchir sur ma propre vie.  Cette expatriation a été pour moi une grande expérience humaine.

D’un naturel solitaire j’appréhendais la vie en communauté car cela a ses avantages (le soutien, ne jamais se retrouver seul surtout lors des mauvais moments) mais aussi ses difficultés (gérer les caractères des autres, l’intimité ou encore le partage des chambres et équipements) mais aujourd’hui après l’avoir vécu je pense qu’être un groupe est une force.

Le choc culturel est tellement fort que l’affronter seul aurait été très dur à assumer.

Lors de ce semestre, j’ai rencontré et appris à connaître des personnes extraordinaires avec qui j’ai partagé tant de bons moments mais aussi des mauvais comme les maladies et « le mal du pays ».

Vivre à Yunnan m’a aidé à développer ma patience et ma tolérance car pour vivre en colocation ou avec 40 autres personnes il faut apprendre à faire des concessions et à prendre sur soi.

Toutes les anecdotes et difficultés que j’ai traversé et qui aujourd’hui me font rire m’ont appris beaucoup sur moi-même et aidé à prendre les choses plus calmement. Jusqu’à mon arrivée au campus je ne savais pas que la nourriture occupait une place si importante dans ma vie. Les premiers jours ont été difficiles, en 2 semaines j’ai perdu 4 kilos, le temps de savoir où on pouvait manger bien et trouver des choses moins choquantes que les insectes grillés ou les plats très épicés de la cantine. Rassurez-vous j’ai vite repris du poids.

Souvent on imagine ce qu’on ferait si on vivait telle ou telle chose mais les affronter en réalité c’est différent. Vivre dans cette petite ville m’a aidé à voir la vie de façon moins superficielle et à être peut-être plus humble.

J’avais entendu dire qu’après une expatriation on revient changé et aujourd’hui je comprends complétement ce que cela signifie. C’est peut être difficile à exprimer avec des mots mais toutes les expériences et anecdotes bonnes ou mauvaises que j’ai vécu en Chine m’ont ouvert les yeux sur beaucoup de sujets et donné de nouveaux objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>