13 octobre 2015
southpaw

La Rage au ventre

Synopsis:

Billy Hope, champion du monde de boxe, mène une vie des plus luxueuses auprès de sa femme et sa fille. Mais lorsque son épouse est accidentellement tuée, Billy, dévasté, voit son monde s'écrouler. Il va alors se battre contre ses propres démons pour se relever, et remonter sur le ring.

Avis:

Ce film est un concentré d'énergie, de violence et de larmes. Entre superbes scènes de combat, séquences (trop) larmoyantes, et une performance à couper le souffle de Jake Gyllenhaal, on ne peut qu'apprécier. Néanmoins, La Rage au ventre peut être sujet de déceptions. En effet, le scénario, typiquement américain, ressente presque tous les clichés des films de gloire des années 80, avec chronologiquement la descente aux enfers, la rédemption, puis la reconquête. Sur ce point, il n'y a effectivement aucune nouveauté. Seuls l'extrême réalisme des scènes de boxe, et les jeux d'acteurs de Forest Whitaker et Jake Gyllenhaal rattrapent le tout. En outre, La Rage au ventre aurait pu facilement être un chef d'oeuvre, si seulement l'intrigue ne s'était pas focalisée sur la soif de vengence, mais plutôt sur l'humain, ses contradictions, et les problèmes de société (très présents tout au long du film, mais peu, voire pas du tout creusés). Au final plutôt décevant, La Rage au ventre n'en reste pas moins très correct, sauvé par la prestation de Jake Gyllenhaal, qui semble hanté par son personnage. Pour conclure, ce n'est qu'un film de boxe en plus, sans grandes surprises, très stéréotypé, qui n'arrive selon moi pas à la cheville de Raging Bull, la référence du film de boxe.
3/5
 
 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “ La Rage au ventre ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>