23 novembre 2018

Les développeurs, acteurs du digital

A ce jour, le numérique fait parti des secteurs qui recrutent le plus, que ce soit dans les entreprises du web ou dans les PME et les grands groupes qui un de plus en plus besoin de se digitaliser. En effet, en 2020 il est estimé qu’il y aura en Europe, 900 000 postes à pourvoir. 36 000 postes seront à pourvoir en France, dans les prochaines années. Ces postes comptent une multitude de métiers comme par exemple Chef de projet web, Développeur web, Webmaster, designer, Intégrateur, Community manager… Certains de ces métiers touchent à la conception et la gestion d’un site internet ou service web, d’autres touchent à l’animation et la fédération des réseaux sociaux. Le numérique est un secteur très large en pleine voix d’expansion.

Web

Les développeurs travaillent souvent en équipe, avec des clients, d’autres développeurs ou encore des chefs de projet. En effet le métier inclut de développer un site ou un logiciel pour quelqu’un ou pour une entreprise, il se doit donc de travailler avec l’ensemble des parties prenantes, pour répondre au mieux aux besoins. Le développeur va créer, écrire et tester des sites internet, des applications ou des logiciels. Il existe 3 grands types de développeurs :

– Le développeur web : il créé principalement des sites web et des applications. Pour cela, il utilise des langages front-end pour « l’apparence », comme par exemple le Javascript, le HTML ou encore le CSS. Pour ce qui concerne la gestion et le dynamisme du site, ils vont devoir utiliser des langages back-end, comme le Java, le Python ou le PHP.

– Le développeur natif : Il va développer des applications natives. Ces applications sont celles dont on entend parler tous les jours. Elles ont été développées pour un système d’exploitation spécifique (Windows, Mac, Android…)

– Le développeur hybride : Il est capable de développer des applications qui sont adaptables à plusieurs systèmes d’application.

Le métier de développeur est un métier qui demande de savoir s’adapter aux changements en raison des obstacles auxquels il peut faire face, ou des changements provenant du client. Quotidiennement, les développeurs doivent prioriser leurs tâches et gérer les urgences. Pour cela, de nombreux développeurs utilisent la méthode agile Scrum. Il s’agit d’une méthode pour la gestion de projet qui a pour objectif l’amélioration de la productivité et donc l’efficacité. Il existe de nombreux outils qui permettent d’appliquer cette méthode. Certains d’entre eux sont aussi très utilisé par les start-ups ou encore par les chefs de projet en général. Parmi ces outils, on retrouve :

– Slack : il s’agit d’une plateforme de communication collaborative qui permet le partage de fichier, et qui inclut une messagerie instantanée, des vidéos conférences ou des appels vocaux.

– Trello : c’est un outil de gestion des projets. Il repose sur une organisation des projets en planches, qui liste des cartes. Chaque carte représente alors une tâche.

– Srcumwise : cet outil permet de détailler le planning d’un projet tout en ayant une vision globale des tâches.

– confluence : cette plateforme permet de créer et organiser son travail, ainsi que d’échanger avec les membres d’une équipe.

– Git Hub : encore une fois, cet outil est une plateforme collaborative. Git Hub permet aux développeurs de stocker et partager des codes qu’ils ont créé, quel que soit le langage de programmation utilisé

Dans les esprits, être développeur rime avec accès à l’emploi et revenu très positifs. Être développeur n’est pas facile tous les jours. En effet, nombreux sont sujets aux burn-out. Dans ce secteur, les « deadlines » sont souvent revues à la hausse mais les développeurs doivent tout de même compenser et parfois enchainer 50 heures de travail par semaine. Par exemple, selon un article du Blog du Modérateur, « Dan Houser le cofondateur de Rockstar, annonçait fièrement que certains employés du studio cumulaient 100 heures de travail par semaine ». Or, le surmenage peut entrainer des erreurs, et celles-ci peuvent couter très cher aux entreprises. Selon une étude de Stripe et Harris Poll, les pertes financières des entreprises, liées au surmenage, s’élèvent à 300 milliards de dollars !

Il existe de nombreuses autres sources de burn-out chez les développeurs. En effet, ceux peuvent avoir à faire face à la solitude, la routine, la répétition ou encore l’absence de limite entre la vie personnelle et professionnelle.

Personnellement, je trouve qu’être développeur est un métier très honorable et j’ai tendance à être impressionnée par les résultats qu’ils peuvent fournir et par la complexité du travail qu’ils réalisent. Peut-être est-ce parce que j’ai des notions très abstraites du code et de ses modalités ou encore parce que j’aurai aimé m’y intéresser plus tôt et faire carrière dans ce secteur. En effet, j’ai pu m’initier au code lors de mon cursus en école de commerce, et j’ai très adoré cette pratique. Plus tard, lorsque j’ai dû avoir recours au code pour la gestion d’un site internet, je me suis sentie très impuissante et ai dû faire appel à un développeur pour arriver à mes fins. Les développeurs sont très demandés et leurs compétences très recherchées car elles ne sont à mon avis pas facilement accessible pour tous. En effet, pour maitriser une grande partie des langages du code il faut passer beaucoup de temps à apprendre et s’entrainer. Je ne reste tout de même pas défaitiste. Si je ne trouve pas le métier qui me convient dans les 3 années à venir, je compte essayer d’intégré l’Ecole 42 pour ajouter un champs important dans mes compétences.

Webographie :
https://www.blogdumoderateur.com/burn-out-developpement/
https://www.blogdumoderateur.com/developpeurs-methodes-travail-quotidien/

2 réflexions sur “ Les développeurs, acteurs du digital ”

  1. This is the right web site for anyone who wishes to understand this topic.

    You understand so much its almost hard to argue with you (not that I actually will need to…HaHa).
    You definitely put a fresh spin on a subject which has been discussed
    for a long time. Wonderful stuff, just wonderful!

  2. Wonderful goods from you, man. I have understand your stuff previous to and you’re just extremely magnificent.
    I really like what you have acquired here, certainly like what you’re saying and the way in which
    you say it. You make it enjoyable and you still care
    for to keep it smart. I can’t wait to read far more from you.
    This is actually a tremendous website.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *