29 novembre 2017
main

Meiji University

 

LE JAPON

 

image001

 

Le Japon est en Asie du Nord-Est, face à l’océan Pacifique, à l’est de la Chine et au sud de la Corée du Sud « face au Soleil qui se lève ». C’est pour cela que l’on nomme le Japon le pays du Soleil levant. Mais cette phrase signifie aussi que le soleil se lève tôt. Début Juin, à 4H30 du matin, le soleil se lève. Ceci est partiellement dû au fait que le Japon ne change pas d’heure entre l’hiver et l’été. C’est d’ailleurs ce symbole du Soleil que l’on retrouve sur le drapeau national.

Il est composé d’un  archipel  d’îles  (plus  de  6 852)  dont  les  quatre  plus  grandes  sont : Honshū, Hokkaidō, Kyūshū et Shikoku. La superficie du Japon s’étend 378 000 km2.

Le pays Nippon est aujourd’hui la troisième puissance économique du monde  par  rapport  au  PIB. Il est membre des Nations Unies,  du G7, du G8  et du G20.  C’est la quatrième économie au monde en termes de parité de pouvoir d’achat avec  près  de  127  millions  d’habitants. Celle-ci se  base  sur  des technologies  de  pointes.  Les  secteurs  les  plus  populaires  sont  la  téléphonie  (Samsung,  Sony), l’automobile  (Toyota,  Subaru,  Honda,  Suzuki)  et  la  robotique.    La  population  est  vieillissante  car  le taux de natalité est l’un des plus bas au monde  (8,2%) et l’espérance de vie y est le plus grand (83,10 ans).

C’est également le cinquième plus grand exportateur mondial et le cinquième plus grand importateur  mondial. Même si le Japon est officiellement doté d’une co institution lui interdisant de déclarer la guerre, le pays maintient une force d’auto-défense et de la paix dotée du huitième plus gros budget militaire  au  monde.

 

TOKYO

 

Tokyo  est  la  « nouvelle »  capitale  du  japon.  Il  y  a  quelques  années,  Kyoto  était qualifié comme la  capitale de cet archipel par rapport à son ancienneté mais elle  n’était pas  le  centre  économique  et  politique  du  pays.

Tokyo  est  une  mégapole  dont  l’aire  urbaine  est  la  plus  peuplée  du  monde  avec  plus  de  32  millions d’habitants. Son tissu urbain est le  plus dense, et le mètre carré est le plus cher de la planète.

Dans le centre de  celle-ci  il n’y a que  des  buildings,  alors  que  dans  la  proche  banlieue  (10  minutes  de transport d’une grande gare), il y a beaucoup de petites maisons. On peut avoir l’impression que tout l’espace utilisé a été calculé pour être le plus dense possible. Il y  a très  peu d’espace non occupé.

Les réseaux en communs sont très développés et pourtant ils ne se résument qu’aux trains. Il n’y a pas de bus à Tokyo. Cela peut paraitre étrange à première vue mais en réalité cela fonctionne très bien de cette manière.  Le point  noir des trains à Tokyo est la fréquentation. Le matin, entre 7h30 et 9h30,  il  n’est  pas  possible  d’avoir  une  place  assise.  Vous  serez  collés  les  uns  aux  autres  pendant quelques minutes. 

 

image002

 

L’UNIVERSITE DE MEIJI

 

L’université de Meiji a été fondée en 1881 par trois avocats japonais. Privée, elle fait partie des universités les plus prestigieuses du pays. Elle compte 33 000 étudiants répartis en trois campus : Surugadai Campus, Nakano Campus (inauguré en 2013) et Izumi Campus.

 

Administration :

 

La résidence  des  internationaux  est  à  5  min  d’Izumi  Campus, le premier campus. Le bureau des internationaux de l’université de Meiji est très à l’écoute et répond très promptement à toutes les  questions.  Aussi,  l’université  se  met  en  relation  avec  l’étudiant  près  de  six  mois  à  l’avance  et  les documents envoyés sont extrêmement nombreux. En effet, chaque document à son importance tant les informations utiles sont perdues dans la montagne  des pièces jointes.

Afin d’orienter les étudiants en échange au début de leur séjour, l’université met à disposition des  campus mate. Ces partenaires invités offrent une aide appréciable afin de remplir et de vérifier tous les documents administratifs. Enfin, les  « campus mate » organisent  régulièrement des évènements réunissant japonais et étudiants en échange.

En effet, pour des raisons de « logistique », l’université demande à tout étudiant de se rendre sur place un mois avant le début des cours. Entre l’arrivée au Japon et le début des cours se déroule plusieurs étapes administratives obligatoires pour l’étudiant. En premier lieux l’inscription au fichier et la vérification de tous les papiers à la mairie de Surigami afin de se faire délivrer une première assurance obligatoire.  Plusieurs jours plus tard a lieu le premier jour « d’introduction » avec tous les étudiants en échange  de  l’université  où  sont  présentés  tous  les  services  offert  par  l’université,  les  règles  à  ne  pas enfreindre, et les dates de tests pour les cours d’apprentissage du japonais.

Encore une fois une semaine plus tard, la seconde partie de la séance « d’introduction » qui se déroule au campus de Surugadai, pour la délivrance des cartes étudiants (à rendre obligatoirement en fin de semestre), et une séance vidéo  sur les règles de bonne conduite à tenir  sur  le campus et sur internet ou sur  les réseaux sociaux.

Une autre journée est prévue pour le test de japonais afin d’évaluer le niveau de la langue japonaise même si on ne connaît  pas  le  japonais  du  tout,  et  une  autre  journée  est  prévue  afin  de  rencontrer  les  professeurs  de japonais en fonction du  résultat au test de japonais. Un  autre  rendez-vous est prévu pour rencontrer le professeur du séminaire choisi un an auparavant, et ENFIN un tout dernier rendez-vous pour la visite  médicale  à  passer  obligatoirement.  A  noter  qu’une  deuxième  assurance  obligatoire  –  celle  de l’université – est à régler avant les cours.

Tous ces évènements administratifs sont à participer obligatoirement et s’étalent sur tout le mois précédant les cours.  

 

Organisation des installations :

 

Le campus d’Izumi offre de nombreuses installations sportives. Le  fitness  center est utilisable à partir du moment où vous avez participé à une régulation ou il faut faire acte de présence même si la langue utilisée est le japonais. Tout est fait de manière très stricte dans ce pays.

Pour la piscine, le mur d’escalade, les cours de tennis et les salles de judo et d’arts martiaux, il faut s’inscrire dans un club. 

Le  deuxième  campus  est Nagano Campus  (à 40 minutes de la résidence). Il est consacré aux études de sciences  politiques  et à  la culture japonaise. Enfin le troisième campus   (à 50 minutes).

Les journées sont divisées en périodes. Il y a 5 périodes de 1H30 par jours et il faut choisir au minimum 6 cours et 1 séminaire.

 

A savoir

 

Conditions : Score TOEFL exigé: 530

 

Equipements technologiques de l’université :

 

L’intranet  « ho-oh  meiji » :  Il  existe  une  version  anglaise  pour  les étudiants  ne  parlant  pas  le  japonais.  Cependant  les messages  et  notifications  émis  par  les professeurs seront majoritairement écris en japonais mais cela n’impacte pas sur le semestre. En  effet,  chaque  information  postée  a  été  dite  en anglais pendant le cours précédent. Cet intranet présente l’emploi du temps, les  PowerPoint et c’est ici qu’il faut rendre les devoirs.

Les salles informatiques : il y a des salles remplies d’ordinateurs dans chaque bâtiment avec la possibilité d’imprimer jusqu’à 1000 pages pendant le semestre. Cela est largement suffisant la  courte  durée  du  séjour. 

La bibliothèque : Il y en a une dans chaque campus. Celle de Surugadai  est de 4 étages. Elle est  gigantesque  pour  une  bibliothèque  d’université.  Il  y  a  beaucoup  d’ouvrages  écris  en anglais et des ordinateurs à disposition pour travailler.

 

Les cours

 

Quelques exemples de cours possibles :

International management : Ce cours est dispensé par le professeur SUMI Atsushi. Le cours a pour but de donner une idée globale de l’économie  d’aujourd’hui  et  ce  à  travers  le  monde.  La  matière  porte  sur  le  contexte  international  de l’économie et les différents aspects de la mondialisation notamment : la culture, la politique, le droit… Pour chaque  cours,  il  faut  répondre  à  un  questionnaire  sur  internet  portant  sur  le  cours  précédent. Un examen de mi-semestre à lieu fin juin ainsi que la rédaction d’un rapport de 5 pages en fin de semestre.

Sumi  Seminar : La globalisation dans le monde. Le cours est séparé en deux parties. Chaque semaine, il faut lire un  chapitre  du  livre.  Puis  les  élèves  japonais  en  font  un  résumé  et un débat est mis en place.  La  deuxième  partie  consiste  à  travailler  sur  une  présentation  faite  par  groupe  de  4  à  5 personnes. Chaque international est dans un groupe de japonais  pour la première présentation. Cela force  les  étudiants  à  travailler  différemment  par  rapport  à  d’habitude.  Tout  le  monde  doit  faire  des efforts  pour  s’adapter  aux  autres.  Le  professeur  veut  surtout  créer des interactions entre étudiants  japonais  et  étrangers. Pour la deuxième présentation, les internationaux sont ensembles.

Seminar on managerial psychology, knowledge management : Le séminaire est un cours différent des autres matières, à savoir qu’il est uniquement présenté par les étudiants japonais eux-mêmes, et ce sous l’œil bienveillant du professeur. C’est un concept inédit.  A  chaque  séminaire  chaque  groupe  d’étudiants  présente  un  thème  décidé  lors  du  séminaire précédent. Le thème abordé tourne comme toujours autour du management. Le séminaire est dispensé en JAPONAIS. Le  séminaire reste  toutefois  l’un  des  plus  intéressants  car  composé  quasi-uniquement  d’étudiants  japonais (dans la plupart des autres matières, la grande majorité des étudiants sont étrangers).

Strategic  Marketing : C’est  un  cours  de  marketing animé par M. Mizuno, rassemblant  toutes  les connaissances acquises  au  cours  de  nos  1ère et  2ème années  à  l’Ipag BS.  Le  professeur indique  aux  étudiants  comment  créer  une  stratégie  marketing  à  partir  de  la  corporate  strategy,  le business  plan,  les  4P,  les  STP  (Segmentation,  Target  et  Positionning),  le  Brand  Management,  le loyalty marketing et enfin la culture industry.  A chaque cours, le professeur demande aux étudiants de marquer  sur  un  papier  ce  qu’ils  ont  appris  pendant  les  1H30  de  cours.  Ce  papier  permet  aussi  au professeur  de  vérifier  la  présence  de  l’étudiant  dans  son  cours.  S’ils  posent  des  questions,  le professeur  y  répondra  le  cours  suivant  avec  un  powerpoint  très  bien  construit.

 

Le logement

 

Les étudiants sont généralement logés à Izumi International House puisqu’il  n’y  a  que  des  « exchanges  students »  qui  y  vivent. Elle  est  décomposée  en  unités  de  8 chambres chacune.

 

image003

 

Toutes les  chambres sont équipées d’un bureau, d’un lit, d’une penderie, d’un balcon, d’un climatiseur et d’une salle de bain avec baignoire. La chambre peut paraitre petite mais elle est suffisante.

Il y a une cuisine commune par unité. Pour se rassembler librement, il y a un jardin avec des tables. Pendant le printemps et l’été,  il suffit de mettre un message sur la conversation  de groupe  indiquant que vous êtes dans le jardin et des étudiants vous  rejoindront.  C’est  très  agréable  de  manger  au  soleil  ou  à  l’ombre  quand  les  températures  le permettent. Même le soir, vous pouvez vous rejoindre dans cet espace. Il faut juste se couvrir pour éviter les piqures de moustiques.

L’accès à internet se fait via la prise Ethernet, dont  le câble n’est pas fourni. L’achat d’un routeur permet de se créer un réseau wifi par le branchement du câble Ethernet au routeur. Le dortoir est moderne, propre et fonctionnel, et dispose de 5 pages de règlements  à signer.

 Les invités sont priés de quitter les lieux à  22h sous peine de se faire poursuivre par le gardien. Aussi, chaque invité doit de manière obligatoire écrire son nom dans le registre des invités à  l’entrée du dortoir pour pouvoir  se faire éjecter des lieux à  22h, cette règle ne s’appliquant pas si le gardien n’est pas en poste (généralement entre 20h et 20h30).

Par ailleurs, un avantage très important de cette résidence est qu’elle est  ouverte 24H sur 24 c’est à dire qu’il n’y a pas de couvre-feu (Attention : ce n’est pas le cas pour les deux autres résidences. Il faut être rentré avant minuit sous peine de passer la nuit dehors jusqu’à 6h du matin).

Komae House a une capacité de 40 étudiants internationaux et 200  étudiants japonais. Chacun a une chambre et il y a une cafétéria pour manger. Cependant,  il n’y a  pas d’endroit  pour  se  rassembler. 

Girls  House  est  comme  son  nom  l’indique  une  résidence  composée  que  de  filles  de nationalité étrangère. 

 

Budget (en Yen Japonais) :

 

Logement

48 000 à 53 000

Nourriture

Jusqu’à 100 000

Forfait

De 6000 à 8000

Eau + Electricité 

700 * 16 = 11 200

Commuter pass (Carte train) (1)

15 000 (3 mois) + 8 500 (dernier mois) + 10 000 sorties = 33 500

 

Le cours du Yen Japonais fluctue beaucoup.  Pendant le semestre 2015, l’euro s’échangeait environ 130 yen. Attention avec les cartes MasterCard, cette carte acceptée partout dans le monde ne le sera pas acceptée partout dans Tokyo.

  1. Il n’existe pas d’équivalent au pass Navigo à Tokyo, mais une déduction  de 50% sur le prix total du trajet renouvelable tous les trois mois. Cette déduction du prix n’est seulement valable qu’entre deux stations spécifiques. Ainsi, le trajet entre Meidaimae et Ochanomizu coûte 18  000 JPY pour trois mois. Sinon, le prix du trajet se fait en fonction de la distance et de l’opérateur de train.

 

Rapport d'expatriation: Mickael Fischer Charlotte Robbrecht Caroline MARCHANDEsteban DARRICARRERE  et Florent FOURNON

 

N'oubliez pas d'aller voir 

 

Quelques villes à voir :

Kamakura

Kyoto

Nara et Osaka

 

Stages et informations utiles

 

Site internet de l’université : http://www.meiji.ac.jp/cip/english/

Faire un stage au Japon : http://www.ambafrance-jp.org/Trouver-un-stage-au-Japon

Quelque information complémentaire : http://www.visajapon.com/stage-au-japon

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>