10/06/2016

Synthèse du travail de recherche – Economie de Partage

Avec l'ère numérique, les révolutions technologiques, et l'essor médiatique, l'économie de partage est en pleine expansions et continue de se développer Cette ancienne économie, qui a toujours existé, optimise l'usage des biens en les partageant entre particuliers, ou via des entreprises, associations ou services publiques, avec ou sans monétarisation. Motivée par un souci environnemental, un besoin de consommation et un souci environnemental, l'économie de partage est à la tendance des dernières années.

Elle est constituée de plusieurs modèles différents : 

Le réemploi (vente, troc, don)

 La mutualisation (location ou emprunt à courte durée)

 La mobilité partagée (location automobile, covoiturage, auto-partage)

Le financement collaboratif (crowfunding : Différents individus récoltent des fonds pour le lancement de nouveau projet)

Cette ancestrale économie, se réinvente dans des versions pair-à-pair facilitée par l'essor d'internet, comme des plateformes internet. Ebay ; AirBnB

Il faut savoir, que ces biens partageables ont un poids économique et environnementale orchestré par des acteurs qui sont les entrepreneurs, les pouvoirs publics et les consommateurs. Les choix et les actions de ces acteurs ont un rôle important pour un futur levier à l'écologie. Les entrepreneurs doivent agir dans les normes de leur responsabilité sociale et environnementale ; les promoteurs doivent plus diffuser le potentiel de cette économie et les consommateurs doivent être plus impliqués dans l'environnement par leurs modes de consommation. Enfin, l'état doit encadrer et réglementé ces modèles émergents afin d'éviter des tensions.  (AirBnB ; Uber)

Malte est sensible à l’économie collaborative mais reste encore peu développé.

On y retrouve l’influence des modèles plus ou moins développé :

 La mutualisation avec AirBnB, Super ou encore Justlanded. 

La mobilité partagée avec Ecab, Lift City 

Le réemploi avec de nombreux sites tels Facebook, MaltaPark, Tree House, Ebay

La population utilise ses services, mais reste réticente quand à son expansion sur l'île par peur de monopolisation ; de tensions comme Uber ou AirBnB.

Avec l'essor des nouveaux modèles économique à travers le monde, Malte doit s'adapter pour ne pas perdre le potentiel économique du secteur du tourisme. En effet, l'état maltais s'intéresse à ce phénomène et compte entreprendre des actions afin de pouvoir se préparer à le développer. De nouveaux règlements seront mis en place d'ici fin 2016 et des investissements de projets tel que dans les ressources humaines. 

De plus, pour un tourisme durable à Malte, l’industrie doit se développer autour du respect de zones de développement extérieures, du patrimoine naturel et de la communauté. 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>