Histoire de l’art

En septembre, j’ai eu la chance de commencer l’option histoire de l’art. Nous avons eu 8 séances de cours sur : les illusions d’optiques, les animaux dans l’art, le nu, le paysage, la mort, l’art et le pouvoir, le portrait et un commentaire du tableau Guernica de Picasso.

Je ne peux pas vous parler de tous ce que j’ai appris, j’ai donc sélectionné les deux thèmes qui m’ont beaucoup intéressé : le nu et le portrait.

Le nu :
Les corps nus sont représentés dès la préhistoire ou les attribues sexuels sont exagérés symbolisant la fécondité.
Durant l’antiquité, les corps idéalisés nues représente la puissance chez les grecs avec l’apparition des jeux olympiques. C’est généralement des dieux qui sont représentés (le contra postaux).
Au moyen-Age, le corps nu est peu représenté car cela image la pauvreté et la faiblesse. La religion a une grande influence sur l’art à cette époque.
A la renaissance, les corps des jeunes femmes nues souvent enceintes reviennent sur les toiles des peintres : c’est le début du réalisme. Durant la renaissance italienne, les corps nus représentes la perfection comme chez les grecs. Les techniques évoluent : les ombres, la peinture à l’huile et les perspectives prennent place dans les tableaux de maitres. Par la suite, les peintres représentent de plus en plus de scène privées nues. Les peintures nues serviront à l’évolution de la science et de la médecine.

nu

Le portrait:

Dans l’antiquité le portrait était utilisé chez les égyptiens dans la peinture des visages des morts sur leur momie.
Au Moyen-Age le portrait (non-religieux) est utilisé pour représenter les hommes ou femmes de pouvoir. On le voit aussi de profil sur les pièces de monnaies.
Les portraits du sud (d’Italie) sont faits à la peinture à l’eau (tempéra), les lignes et les proportions sont parfaites, à l’arrière-plan, on peut voir un paysage et les portraits de couple sont séparés. Dans le nord de l’Europe, les portraits de couple sont représentés dans des scènes du quotidien, on utilise de la peinture à l’huile, les arrière-plans sont noirs et il n’y a pas de perspectives, les portraits sont peints de face et sont très réalistes.
Au fur à mesure, on va voir l’apparition des jeux d’ombres et de lumières, des paysages en fond.
La photographie ferra suite à l’art du portrait.

220px-Jan_van_Eyck_086

Voilà un petit extrait de ce que j’ai pu apprendre durant ce semestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>