l_atelier_vuitton_en_1888

Louis Vuitton, une histoire familiale

L’histoire de la marque Louis Vuitton est d’abord une histoire familiale. Louis Vuitton naît en 1821 dans une petite commune du Jura. Fils de menuisier, il est très à l’aise avec la manipulation des outils. À l’âge de 14 ans, Louis Vuitton décide de quitter sa famille pour rejoindre Paris : il parcourt alors 400 km à pied. À Paris, il travaille comme apprenti chez un « layetier-emballeur-malletier » pour y réaliser des coffres de voyage. Très habile de ses mains, Louis Vuitton se voit confier les clients les plus notoires. En 1852, âgé de 31 ans, il s’occupe notamment de l’impératrice Eugénie, pour laquelle il confectionne un nécessaire de voyage dans son intégralité.

Deux ans plus tard, Louis Vuitton fonde sa propre société et ouvre sa première boutique Louis Vuitton Paris. Lors de son apprentissage, le créateur a pu observer les changements de son époque. Avec l’essor des transports, les voyages connaissent de plus en plus de succès parmi la classe aisée. Louis Vuitton fait un constat : les malles bombées sont inadaptées à l’empilage dans les transports. Il crée alors la malle plate, plus pratique. Rapidement, l’idée est un succès. Le créateur déplace ses ateliers dans une ville de bord de Seine afin de profiter du transport fluvial. Quelques années plus tard, Louis Vuitton s’inspire à nouveau des voyages et de l’ailleurs pour accroître son activité : l’ouverture du canal de Suez offre au créateur de nouveaux clients avides de luxe à la française. Les maharadjahs et les rois d’Orient deviennent alors la meilleure vitrine pour la marque.

En 1870, Georges, le fils de Louis, développe la griffe à l’étranger. Louis Vuitton est alors présent à Londres, puis à New York.

Cette expansion introduit le problème majeur de Louis Vuitton : la contrefaçon. Pour luter contre ce fléau, l’entreprise Louis Vuitton tente plusieurs actions, notamment en créant des imprimés exclusifs, sans succès.

À la mort de Louis Vuitton en 1892, son fils Georges reprend l’entreprise familiale. Aidé par sa descendance, Georges innove constamment. En 1977, l’entreprise devient une multinationale, puis en 1987, elle fusionne avec Moët Hennessy pour créer LVMH, leader mondial dans le domaine du luxe.

Deux ans plus tard, la marque quitte le cocon familial : c’est désormais Bernard Arnault qui est actionnaire majoritaire du groupe. Bernard Arnault entend faire de Louis Vuitton un véritable empire en proposant de nouveaux produits. En 1997, le créateur new-yorkais Marc Jacobs intègre la maison pour créer des lignes de prêt-à-porter et investir le domaine de la mode.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>