LES DEMARCHES

Le choix de l'alternance

L’alternance vous permet de décrocher un diplôme, mais n’oubliez pas qu’un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation, c’est avant tout un contrat de travail.

Pas question donc de se présenter comme un étudiant qui veut uniquement obtenir son diplôme. Il faut mettre en avant votre envie de travailler dans le domaine bien particulier de l’entreprise que vous démarchez. Le diplôme c’est votre affaire, l’entreprise cherche surtout quelqu’un pour répondre à ses besoins.

Les futurs alternants subissent de plus en plus une procédure de recrutement qui n’a rien à envier à celle d’un véritable emploi. Les recruteurs attendent des alternants de la maturité et le sens de l’organisation.

N’oubliez pas : alterner, cela veut dire étudier et travailler en même temps en préparant les mêmes examens que les autres étudiants. Et ce n’est pas facile !

Il y a deux points sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour convaincre votre employeur :

1. les dispositifs d’aide à l’embauche, qui permettent aux entreprises de réaliser des économies sur le versement des cotisations sociales. Consultez pour plus de détails le site de Pôle emploi, la rubrique Les aides à l’embauche.
2. votre motivation à apprendre le métier et les méthodes de l’entreprise. Ce dernier argument est très percutant dans les secteurs qui peinent à recruter comme l’hôtellerie-restauration, le commerce, la grande distribution, les services aux entreprises…

Pour résumé, non seulement embaucher un alternant lui coûte moins cher qu’un contrat de travail classique, mais en plus cela peut être envisagé comme une période d’essai, à l’issue de laquelle il pourra ou non vous embaucher, sans aucune obligation. C’est de plus un excellent moyen pour apprendre à mieux se connaître tout en étant formé directement aux pratiques de l’entreprise.

 

Votre organisation anvant de rencontrer l'entreprise

1. Envoyez votre CV et LM à l’entreprise. Prenez soin à la rédaction de ces deux documents très importants aux yeux des recruteurs.

2. Relancez l’entreprise si vous n’avez aucune réponse (au bout d’une semaine).

3. Si votre candidature est retenue, vous obtiendrez un entretien avec l’entreprise.

4. Le jour J arrive : vous passez votre entretien.

5. Votre profil intéresse définitivement le recruteur. L’entreprise valide votre candidature.

6. Vous devez remplir en ligne via IPAGORA le formulaire de demande d'agrément afin que le Service Alternance puisse effectuer les démarches nécessaires à l’établissement de votre contrat.

7. L’IPAG Business School valide la lettre de mission suite au formulaire que vous avez rempli en ligne.

8. Avant votre 1er jour en entreprise ou le jour J, vous signez le Cerfa et vous vérifiez que l’entreprise dispose de tous les documents nécessaires.

Important

Le nombre de places en apprentissage est limité par la Région Ile-de-France. Pour l’année 2016-2017, nous avons obtenu l’ouverture de 25 places en Master 1 et 55 places en Master 2.

Ces places seront attribuées suivant l’ordre d’arrivée des dossiers complets et validés (CV, lettre de mission dûment complétée en ligne).

Le nombre de places en contrat de professionnalisation n’est pas limité mais ils devront être signés avant le 30 novembre 2016.

Les contrats d’alternance pourront être conclus jusqu’au 30 Novembre 2016.

 

Les demarches à faire par l'entreprise pour mettre en place le contrat

CONTRAT D'APPRENTISSAGE

Démarches à suivre par l'employeur

Au plus tard dans les cinq jours suivant la conclusion du contrat, l’employeur envoie le contrat d’apprentissage visé par le CFA à la chambre consulaire dont il dépend (chambre de commerce et d’industrie, chambre de métiers, chambre d’agriculture).

Celle-ci dispose de 15 jours pour enregistrer le contrat.

Les employeurs d’apprentis peuvent bénéficier d’un certain nombre d’aides financières :

  • Une exonération de cotisations sociales. Celle-ci peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan.
  • une aide pour les entreprises de plus de 250 salariés employant plus de 4% d’alternants
  • Décret n° 2012-660 du 4 mai 2012 relatif à l’aide de l’Etat pour les entreprises de 250 salariés et plus excédant le seuil de salariés prévu à l’article 230 H du code général des impôts
  • Une indemnité compensatrice forfaitaire versée par la région aux entreprises de moins de 11 salariés. Le montant minimal est fixé à 1 000 euros par an.
  • Un crédit d’impôt de 1 600 euros par apprenti, porté à 2 200 euros dans certains cas (lorsqu’il s’agit d’une 1ère année de formation et au plus BTS ou DUT).
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé (Agefiph).

Source : http://www.emploi.gouv.fr/dispositif/contrat-apprentissage

Financement d'un contrat d'apprentissage

La formation et les actions d’évaluation et d’accompagnement sont financées par la taxe d’apprentissage avec la signature d'une convention de partenariat.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

1. L’employeur adresse le contrat de professionnalisation (CERFA n° 12434*01) accompagné du document annexé à ce contrat mentionné à l’article D. 6325-11 du code du travail à l’organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) au titre de la professionnalisation, au plus tard dans les 5 jours qui suivent le début du contrat.

Il est toutefois conseillé aux employeurs de déposer le dossier avant le début de l’exécution du contrat de professionnalisation, afin de s’assurer auprès de l’OPCA de sa conformité et de la prise en charge des dépenses de formation.

2. Dans le délai de 20 jours à compter de la réception du contrat et du document annexé à ce contrat, l’OPCA se prononce sur la prise en charge financière.

Il vérifie notamment que les stipulations du contrat ne sont pas contraires à une disposition légale ou à une stipulation conventionnelle. Il notifie à l’employeur sa décision relative à la prise en charge financière.

Il dépose le contrat, accompagné de sa décision, auprès du Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) du lieu d’exécution du contrat, sous une forme dématérialisée.

A défaut d’une décision de l’organisme dans ce délai de 20 jours, la prise en charge est réputée acceptée et le contrat est réputé déposé.

Les aides à l’embauche mobilisables pour l’employeur

Les employeurs de salariés en contrat de professionnalisation peuvent bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’aides financières :

  • Allégements de cotisations patronales sur les bas et moyens salaires
  • Une aide pour les entreprises de plus de 250 salariés employant plus de 4% d’alternants
  • Décret n° 2012-660 du 4 mai 2012 relatif à l’aide de l’Etat pour les entreprises de 250 salariés et plus excédant le seuil de salariés prévu à l’article 230 H du code général des impôts
  • Exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ)
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé (Agefiph)

Financement d'un contrat de professionnalisation

La formation et les actions d’évaluation et d’accompagnement sont financées par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) sur la base de forfaits horaires définis par accord de branche. Des forfaits spécifiques peuvent être fixés pour les publics définis comme prioritaires. Peuvent être prises en charge les dépenses liées au tutorat (interne ou externe).

Démarche après signature du contrat

Suivi tutorat

A la signature de votre contrat, l'IPAG Business School vous attribue un tuteur IPAG.

L’objectif de ce suivi est d’assurer un soutien à l’étudiant qui est en entreprise et de créer une relation de confiance avec l’entreprise qui vous reçoit.

Un rendez-vous tripartite (maître d’apprentissage/d’entreprise, tuteur IPAG et vous-même) devra OBLIGATOIREMENT être organisé en milieu de mission, avant fin mars de chaque année.

Attestations de présence

Des attestations de présence seront obligatoirement signées tous les fins de mois suite aux cours que vous aurez suivis à l’IPAG Business School.

Livret de l’Alternant

Un livret de l’Alternant devra être rempli par vos soins et avec l’aide de votre maître d’apprentissage/tuteur entreprise. Il devra être remis avant la fin de votre contrat en alternance et sera obligatoire pour valider chaque année.