Synthese travail de recherche

Notre séjour aux Etats-Unis etait l'occasion d'étudier le comportement des consommateurs vis-à-vis des objets connectés.

Lors de notre étude documentaire fondée sur différentes sources, nous avons étudier la question des objets connectés afin d’avoir une vision globale du sujet.

L’arrivée des objets connectés est relativement récente, on peut dater leur apparition au début des années 2000. 15 ans après, il est apparu que ce concept est parfois flou et difficile à appréhender par une majorité de personne.

La technologie allant si vite que certain aurait du mal à suivre. C’est en effet un fait que nous avons retrouvé lors de tous nos entretiens. Les trois personnes interrogées ne savaient pas tout le temps faire la différence entre un smartphone/ordinateur et un objet connecté.

En effet, un smartphone n’est pas considéré comme un objet connecté, bien que connecté à d’autres appareils, il sert de terminal afin de communiquer avec des appareils connectés et les contrôler.

C’est le concept d’internet des objets qui porte à confusion. L’internet des objets est la connexion directe ou indirecte d’objets entre eux qui leur permet de communiquer. Ce sont ces objets que nous appelons objets connectés.

Le phénomène des objets connectés est en pleine croissance et des études, dont celles de l’International Data Corporation et Garner, prévoient une forte augmentation du nombre d’objets connectés utilisés et de la valeur de ce marché.

Nous avons constaté que les objets connectés étaient présents sur plusieurs marchés, principalement sur le marché de la santé & bien-être et le marché de la domotique. En effet, nous retrouvons cela dans les objets utilisés par les 3 individus interrogés. Jason Perlow et Michael Perlen utilisent des objets connectés liés à la santé et Mike Deere lié à la domotique.

D’autre part, les objets connectés sont une réelle révolution qui auront d’après les études Gartner, un impact sur de nombreuses industries. Ils impacteront également les habitudes des consommateurs.

Jason Perlow, Michael Perlen et Mike Deere se rejoignent également sur le fait que les objets connectés ont déjà modifié leurs habitudes. Ils expriment tous les 3 des avis relativement positifs sur leurs produits respectifs et sont satisfait.

Ils expriment tout de même des réserves concernant la sécurité de ces objets. Jason Perlow mentionne même de potentiel « hack » qui pourraient présenter un danger. En effet, cela se retrouve également en France, dans l’étude Harris Interactive disant que 77% des Français sont inquiet concernant la sécurité de leurs informations personnelles. Cela semble être un sujet de préoccupation majeur qui freine de nombreuses personnes à acheter. Michael Perlen, bien qu’il soit en possession d’une Apple Watch, exprime une retenue envers la sécurité des objets connectés expliquant qu’il n’en a pas acheté d’autres.

Malgré une croissance rapide, les objets connectés mettront probablement du temps avant de s’imposer, du fait de la question de leur sécurité. De plus, nous avons vu que des réflexions ont lieu sur le sujet du traitement des données personnelles.

D’après nos 3 entretiens, la praticité et la fiabilité sont des critères important pour nos 3 consommateurs. Michael Perlen souligne également l’importance de l’autonomie.

D’autre part, il exprime tous les 3 accordés une grande importance à la marque. Selon Jason Perlow, « la marque reflète la qualité ». En remarque ici que la connaissance de la marque rassure dans l’achat. Certains auraient suffisamment confiance en la marque, qui reflèterait pour eux la fiabilité et la performance du produit.

Le prix est également important pour nos 3 consommateurs, il est important que le produit ait un bon rapport qualité prix.

Mike Deere affirme que ces produits améliorent son quotidien. En effet, les nouvelles possibilités offertes par l’internet des objets ouvrent sur de nombreuses fonctionnalités qui pourraient véritablement changer et améliorer nos habitudes.

 

Pour conclure, il est très probable que les objets connectés vont être de plus en plus présents dans le quotidien des Américains et dans différentes industries, apportant de nouvelles possibilités de développement. Les consommateurs semblent accueillir de façon relativement positives ces nouveaux produits. Néanmoins, le développement des objets connectés pourrait être freiner par les craintes exprimer par la grande majorité des utilisateurs concernant la sécurité de leurs données personnelles. Il faudra probablement du temps avant que cette révolution soit totalement effective et puisse se démocratiser aux Etats-Unis et de même façon en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>